15 jours à Cuba

15 jours à Cuba

  • ouest-et-detente-a-cayo-santa

Ouest et Détente à Cayo Santa Maria – Authentique – Voiture medio

La partie Ouest de Cuba dans toute sa splendeur avec extension balnéaire à Cayo Santa Maria. Location de voiture 6 jours catégorie medio...

Combiné circuit et hôtel Rythme Cubain + extension séjour Framissima Flamenco

Le combiné circuit et hôtel Rythme Cubain vous réserve un programme inédit, idéal pour une première approche de Cuba et pour se détendre.

Circuit La perle des Caraïbes

Découvrez La Havane, Trinidad, Cienfuegos, Santa Clara ou encore Varadero grâce au magnifique circuit La Perle des Caraïbes.

Circuit Grand Tour de Cuba

Le circuit Grand Tour de Cuba offre une connaissance très complète de l'île avec ses aspects culturels et ses atouts balnéaires incontournables.

Autotour Grand tour de cuba

Plages de sable fin, architecture magistrale et rythmes endiablés : l'autotour Grand tour de Cuba n’a pas fini de vous séduire..

Bien que les arcs de sable blanc qui bordent la côte nord de l’île soient sublimes, Cuba a de multiples autres choses à offrir. En effet, ce pays est aussi une terre de forêts fécondes et de marais infestés de crocodiles, de campagne sans banlieue et de montagnes accidentées. A Cuba coexistent des curiosités contradictoires.

Cuba est comme un prince dans le manteau d’un pauvre. Derrière des façades parfois minables, la poussière d’or s’attarde. Figé dans le temps et ébranlé par un embargo économique qui dure depuis plus d’un demi-siècle, c’est un pays où l’on peut dire au revoir aux certitudes occidentales et s’attendre à l’inattendu. Il y a tant à voir à Cuba que 15 jours ne seront pas de trop !

Cuba

Cuba, c’est la beauté de la nature, le bleu de la mer et le sourire contagieux des Cubains que le voyageur rencontre dans les rues, au pied de ces maisons qu’un demi-siècle d’abandon a délabré plus que gravement. L’île commence pour les européens par ces innombrables rivages qui offrent un choix incomparable de plages aux amoureux du bronzage et des sports nautiques. Les Cayos, chapelet d’îles nature, ou la station balnéaire de Varadero ne pourront que les combler. Mais le paysage cubain est aussi imbriqué de forêt tropicale, de désert de cactus et de terres rouges. A l’ouest de l’île, autour de Vinales, ce sont les étendues immenses de champs de tabac, de ce tabac qui fait les mythiques Havanes, dans lesquels sont comme plantés d’impressionnantes formations rocheuses, les  » mogotes « . Leur dos en pain de sucre rappelle les îlots de pierre de la baie d’Along, au Vietnam.

A faire

A Cuba, on se salue en s’embrassant sur la joue, la poignée de main est réservée aux hommes dans des circonstances officielles. Evitez les sujets politiques, votre point de vue ne sera pas forcément partagé et vus pouvez mettre votre interlocuteur en position délicate. Courrez les petits concerts qui se jouent le soir dans les cafés, partout à Cuba. Ils sont souvent excellents et gratuits, à part le rhum que vous aurez plaisir à déguster ! Les cigares sont proposés partout dans l’île, à la sauvette comme au comptoir des hôtels et, bien entendu, dans les magasins d’usine officiels. Attention à garder tous les reçus : les 2 boîtes autorisées (50 cigares) peuvent être contrôlées, et vous ne pourrez exporter que 23 cigares sans reçu.

A savoir

Attention aux Jineteros, ces garçons ou filles pour qui le touriste est un pigeon doré. Ils vous accostent en français et vous proposent mille services. Ce n’est jamais désintéressé. Mettre les choses au point dès le départ. Mais ne pas prendre tous les Cubains non plus pour des jineteros, beaucoup sont simplement ravis de faire la conversation.

Economie

La situation économique n’est pas florissante à Cuba, c’est le pays de la débrouille et du marché noir. Avec un salaire de 15€ mensuel (30 € pour un médecin) les Cubains sont très désargentés. En revanche, la vie est chère pour les touristes.
Décembre à avril est le meilleur moment pour visiter Cuba pour éviter les pluies et les ouragans occasionnels. Cependant, au cours de ces mois, il existe de nombreuses variations en fonction de la chaleur, des bonnes affaires ou des festivals locaux.

Décembre, janvier et février sont ensoleillés mais avec des températures plus fraîches – idéal pour les visites, mais certains jours peuvent être plutôt frais pour les amoureux de la plage. En décembre, les prix augmentent encore.

Mars et avril se réchauffent magnifiquement – bien que Mars (et Pâques) soit le moment le plus achalandé pour les touristes à Cuba. Réservez aussi loin que possible; Les visites se rempliront rapidement.

Les pluies commencent provisoirement à la fin d’avril à mai, de juin à novembre entraînant des averses plus lourdes, des orages et l’étrange ouragan. Août, septembre et octobre ne sont pas le meilleur moment pour visiter Cuba, car c’est à ce moment-là que les ouragans sont les plus susceptibles de se produire, surtout le long des côtes.

Les prix augmentent pendant les vacances scolaires de Noël, de Pâques et de juillet à août; Vous trouverez des vols moins chers et des options d’hébergement en dehors de cette période. Assurez-vous de réserver encore plus avant en voyageant pendant les vacances scolaires.

En plus d’être orageux, juillet et août sont également désagréablement chauds dans la plupart de l’île, en particulier dans les villes bâties de Santiago de Cuba et de La Havane. Le sud-est est généralement plus chaud et l’autocollant toute l’année.

Pour ceux qui recherchent un véritable festival cubain, Carnival a lieu à Santiago en juillet, alors que le célèbre festival de jazz de La Havane se déroule en décembre. Mais sur cette île amoureuse de l’art, où la culture a été financée par le gouvernement pendant des décennies, il y a des offres de littérature, de théâtre, de poésie, de danse, de musique et d’art visuel à peu près toutes les semaines, en particulier à La Havane mais aussi dans les Casas de Cultura, Ou simplement dans les rues – à travers le pays.

2017-11-23T16:24:04+00:00